Main Content

Conférence de presse 2016 à Berne 80 % de la population veut voir les marchandises en transit sur le train - et non sur les camions !

Image 80 % de la population veut voir les marchandises en transit sur le train - et non sur les camions !
© Initiative des Alpes

Les résultats d'un sondage représentatif sont très explicites : pour 80 % des Suisses, seuls 650 000 camions, voire même moins, ne devraient être autorisés à traverser les Alpes chaque année. « Madame Leuthard doit, notamment en tant que ministre des transports, faire siennes les revendications du peuple », dit Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes. L'introduction de nouvelles mesures pour promouvoir le transfert du trafic de la route au rail remportent une majorité étonnamment claire. Les cantons d'Uri et du Tessin, riverains à l'axe de transit principal du Gothard, poussent encore plus nettement à la réduction du nombre de camions en transit. Le sondage, mandaté par l’Initiative des Alpes, a été mené auprès de 1409 personnes au total par l'institut d'étude du marché DemoScope en janvier 2017.

70 % des personnes ayant participé au sondage veulent que ledit objectif de transfert de maximum 650 000 camions en transit alpin par année soit respecté. Cet objectif est ancré dans la Loi sur le transfert du transport de marchandises. 10 % veulent même atteindre un objectif plus ambitieux et descendre en dessous de 650 000. Dans les cantons d'Uri et du Tessin les plus fortement touchés par le trafic de transit, ils sont près de 90 % à exiger que l'objectif soit atteint voire même à le réduire encore plus. C'est maintenant à Madame Doris Leuthard, ministre des transports, qu'il revient de mettre en application la revendication du peuple, ajoute Jon Pult : « C'est à l'aune de ce résultat également que se mesurera son mandat au Conseil fédéral. »

En savoir plus (les détails du sondage)

Etes-vous pour l’application d’autres mesures pour réduire le nombre de camions, comme par exemple une redevance pour les poids lourds qui traversent les Alpes ? Les réponses à cette question sont claires. 68 % y sont favorables contre seulement 26 % de réponses négatives. Seul 6 % ne se sont pas prononcés. A Uri, ils sont 71 % à être favorables à de nouvelles mesures tandis qu'au Tessin, ce chiffre atteignait même 82 %. Explicites aussi sont les résultats de la troisième question du sondage qui se portait sur l'introduction en Suisse de valeurs limites ou de certifications sur les rejets de CO2 pour les camions, similaires à celles connues pour les voitures. 80 % au total se sont prononcés pour de telles valeurs limites.

Marina Carobbio Guscetti, conseillère nationale et vice-présidente de l’Initiative des Alpes, habite au Tessin. Elle connaît les soucis générés par les nombreux camions et par l'air vicié dans son canton. Elle affirme : « Notre objectif n'est pas de compter les camions mais bien plus de protéger la santé des habitants celle des enfants et des personnes âgées en particulier qui souffrent des conséquences de l'air vicié. Il s'agit également de préserver l'espace vital déjà réduit dans les Alpes ainsi que l'avenir de cette région unique en Europe et écologiquement sensible. »

Pour Mathias Reynard, conseiller national valaisan et membre du comité de l’Initiative des Alpes, le sondage met également en évidence que la Romandie se montre aussi très sensible au sujet de la « protection des Alpes ». « 85 % des Romandes et Romands sont favorables à l'introduction de valeurs limites sur le CO2, ce qui est conséquent », dit-il. Ils étaient même 90 % au Tessin. C'est la raison pour laquelle, il est très important que les émissions de polluants des camions soient contrôlées également, ajoute Mathias Reynard.

Sur les autoroutes suisses, des camions qui circulent avec des systèmes de gaz d'échappement manipulés aux émissions de polluants bien trop élevées ont fait scandale récemment. Les moteurs sont tout simplement manipulés par l'installation d'émulateurs d'AdBlue. L'Initiative des Alpes a pris position sur ce fait la semaine dernière. Elle engage le Conseil fédéral à stopper cette tromperie par des contrôles ciblés et par la réalisation tant attendue du centre de contrôle des camions en projet depuis longtemps sur la rampe sud du Gothard. Regula Rytz et Mathias Reynard, tous deux membres du comité de l’Initiative des Alpes déposeront des interventions sur ce sujet au Palais fédéral.

La population aime les Alpes et veut les protéger du trafic de transit poids lourds. C'est ce que révèle clairement le sondage. L'Initiative des Alpes a récemment présenté dix mesures qui permettraient d'atteindre l'objectif de transfert. Ces mesures doivent être incluses dans le rapport sur le transfert 2017 que Madame Doris Leuthard, ministre des transports, présentera à la fin de l'année.

Contact :

  • Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes, 076 508 16 33
  • Marina Carobbio Guscetti, vice-présidente de l’Initiative des Alpes,
    conseillère nationale TI, 079 214 61 78
  • Mathias Reynard, comité de l’Initiative des Alpes,
    conseiller national VS, 079 328 67 40

Discours

Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes

Marina Carobbio Guscetti, vice-présidente de l’Initiative des Alpes

Mathias Reynard, comité de l’Initiative des Alpes

Sondage 2017

Image Sondage 2017
Agrandir
Grafik Umfrage Verlagerung_Donuts_fra_web

> download graphique (408 KB)

Valeurs limites légales en matières de CO2 pour les camions?

Image Valeurs limites légales en matières de CO2 pour les camions?
Agrandir
CO2_fr

> download graphique

AdBlue-Emulator

Image AdBlue-Emulator
Agrandir
170214_adblue

> download photo  (2.3 MB)

 

Initiative des Alpes

"L'initiative des Alpes" (iniziativa da las alps en romanche) est une association suisse pour la protection des Alpes. L'association a été créée à la fin des années 1980 lorsque des écologistes de la région du Saint-Gothard ont lancé une initiative populaire visant à réduire la traversée routière des Alpes pour le transit. L'initiative intitulée « Pour la protection des régions alpines contre le trafic de transit » a été acceptée en votation le 20 février 1994.

Initiative des Alpes
Hellgasse 23
CH-6460 Altdorf
Tél. +41 41 870 97 81
info@initiative-des-alpes.ch

PC-Konto: 19-6246-9