Main Content

La RPLP perd de son efficacité et doit donc être développée

Image La RPLP perd de son efficacité et doit donc être développée
© Initiative des Alpes

Le 1er janvier 2017, la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations RPLP sera augmentée. L'Initiative des Alpes est satisfaite de ce pas en avant nécessaire depuis si longtemps. Elle n'atteint cependant toujours pas le montant maximum possible qui a été conclu dans l'accord sur les transports terrestres avec l'UE. En outre, la RPLP perdra de son efficacité à l'avenir car plus aucune nouvelle catégorie d'émissions pour les poids lourds ne sera introduite. « La Suisse se doit d'exploiter à fond la RPLP ou alors d'introduire une redevance sur le transit alpin. De plus, elle doit continuer à développer la RPLP et la compléter d'un élément qui porte sur le CO2 », affirme Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes.

Dès le début de l'année, un camion paiera en moyenne 298 francs au lieu de 276 pour un trajet de Chiasso à Bâle ou vice versa. Le montant moyen maximum autorisé dans l'accord sur les transports terrestres plafonne toutefois à 325 francs. « C'est la raison pour laquelle, la RPLP doit être complétée d'une redevance sur le transit alpin pour les camions traversant les Alpes », ajoute Jon Pult. De cette manière uniquement, le trafic de marchandises à travers les Alpes peut être transféré de la route au rail comme le prévoient la Constitution et la loi. Une telle redevance est admissible car elle est envisagée dans l'accord sur les transports terrestres avec l'UE. Sur le parquet international, la RTA est débattue sous le label « Toll+ ».

Du fait que plus aucune classe EURO ne sera introduite et que parallèlement le parc de véhicules se renouvelle continuellement, l'effet de la RPLP sur le transfert dans sa forme actuelle sera limité à l'avenir. « La RPLP doit donc être complétée d'un élément supplémentaire qui porte sur les émissions de CO2 des camions », revendique Jon Pult. Au cours des dernières années, les rejets d'oxydes d'azote et de poussières fines des camions ont certes diminué, leurs émissions de CO2 nuisibles au climat n'ont en revanche pas baissé depuis 20 ans. C'est pourquoi, il serait judicieux d'ajouter à la RPLP un élément se portant sur le CO2. « La Suisse a construit les NLFA et le tunnel de base du Gothard est aujourd'hui pleinement exploité, c'est maintenant un devoir de transférer les transports de marchandises en transit à travers les Alpes de la route au rail. »

Contact

  •  Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes, 076 508 16 33

Initiative des Alpes

"L'initiative des Alpes" (iniziativa da las alps en romanche) est une association suisse pour la protection des Alpes. L'association a été créée à la fin des années 1980 lorsque des écologistes de la région du Saint-Gothard ont lancé une initiative populaire visant à réduire la traversée routière des Alpes pour le transit. L'initiative intitulée « Pour la protection des régions alpines contre le trafic de transit » a été acceptée en votation le 20 février 1994.

Initiative des Alpes
Hellgasse 23
CH-6460 Altdorf
Tél. +41 41 870 97 81
info@initiative-des-alpes.ch

PC-Konto: 19-6246-9